Comment en finir avec l’humidité dans votre salle de bain, même l’hiver

ventilation salle de bain

Comment en finir avec l’humidité dans votre salle de bain, même l’hiver

Aérer correctement votre salle de bain est important pour la santé des habitants mais aussi pour le bon vieillissement de vos matériaux. Découvrons ensemble, les différents moyens de ventilation d’une salle de bain.

Pourquoi bien ventiler votre salle de bain

La salle de bain est la pièce impérative à ventiler, car c’est la partie la plus humide d’un logement. Cela évitera tout phénomène de condensation, de moisissures et d’humidité.

Une SDB humide non ventilée peut comporter deux risques principaux :

–          Des problèmes respiratoires (rhinites, asthmes, …), des infections cutanées, des irritations des yeux, des migraines, etc.

–          Le vieillissement de vos matériaux : cloisons, enduits et peintures, meubles, installation électrique, etc.

Les différentes solutions de ventilation

En fonction de votre logement (maison ou appartement), ainsi que la disposition de vos pièces certains système s’appliqueront mieux.

Ventilation mécanique centralisée – VMC

Tous les logements neufs ou récents possèdent désormais une VMC simple ou double flux. Un arrêté du 28 octobre 1983, impose une extraction d’un volume d’air minimal pour chaque pièce. Pour les salles de bain, le débit d’air est soit de 15 m3/h pour les logements de 1 à 2 pièces et de 30 m3/h pour les logements de 3 à 5 pièces et plus. Pour garantir une qualité d’air, l’entretien de votre VMC doit passer par l’intervention d’un professionnel.

Ventilation mécanique ponctuelle – VMP

Pour les logements qui ne sont pas équipés de VMC, la solution technique est d’équipe votre salle de bain d’un extracteur ou ventilation mécanique ponctuelle. Le VMP se déclenche lorsque vous entrez dans la pièce et se coupe après avoir extrait l’humidité de la pièce. Le VMP doit assurer entre 10 et 15 renouvellements complets du volume de la pièce par heure. L’appareil est relié à un conduit existant.

Ouverture des fenêtres de salle de bains

Pour renouveler l’air, la méthode la plus simple et efficace reste encore d’ouvrir la fenêtre. Si votre habitation n’est pas raccordée à un système de ventilation, gardé ce réflexe pour renouveler l’air de votre salle de bain.

Aérateur de salle de bain

Une dernière solution existe, si votre salle de bain n’est pas reliée à un système de ventilation et ne possède pas d’ouverture vers l’extérieur. L’aérateur fonctionne sur le même principe que l’extracteur hormis que vous devez installer l’évacuation de l’air vicié vers l’extérieur. 

Dans chaque situation vous devez ventiler la salle de bain !

Besoin de conseils ou d’une intervention sur la ventilation de votre salle de bain ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

La bonne ventilation de ma maison pendant l’hiver

Une question qui revient souvent, « Comment ventiler ma maison pendant l’hiver ? ». Vous avez peur de perdre la chaleur en ouvrant vos fenêtres ? Vous pensez que cela n’est pas une bonne idée pour votre portefeuille ? France Hygiène Ventilation répond à vos questions !

Pourquoi ventiler sa maison pendant l’hiver ?

1. Les risques de santé

Si votre maison est mal ventilée, voire pas ventilée du tout pendant l’hiver, cela a des conséquences plus importantes que l’été. La présence de bactéries augmentera, l’air pollué stagnera et la qualité de l’air diminuera.

2. Les risques pour votre habitation

Tout le monde sait que l’humidité dans les maisons fait des dégâts importants. Avec une VMC, le taux moyen d’humidité est d’environ 50%. Par contre, sans VMC, le taux est de 80%. Imaginez-vous alors les dégâts considérables que cette humidité produit sur votre maison !

De plus, en cas de problèmes, si votre assurance prouve que votre VMC ne fonctionne pas correctement dû à un manque d’entretien, vos dégâts ne seront pas couverts.

« Ventiler sa maison pendant l’hiver est une perte d’argent » : FAUX !

De nombreuses personnes doivent se dire que ventiler sa maison fait entrer de l’air froid. Il faudra donc compenser cette perte de chaleur en augmentant le chauffage… Et bien non ! Une pièce humide est nettement plus compliquée à chauffer qu’une pièce sèche et bien ventilée.

« Comment ventiler correctement sa maison l’hiver ? »

Tout simplement en ouvrant les fenêtres le soir après 22h, l’air extérieur est moins pollué que le reste de la journée. Toutefois, si les courants d’air froids produits par les VMC sont insupportables, peut-être que les bouches sont mal placées.  Il faudra alors prévoir l’intervention d’un spécialiste afin de modifier leur emplacement.

« Quelles sont les VMC adaptées à l’hiver ? »

Tous les types de VMC sont envisageables avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Par exemple :

  • La VMC hygroréglable est une VMC intelligente. Cela peut être un choix pertinent au vu de son capteur qui règle son aspiration en fonction du taux d’hygrométrie (taux humidité).
  • La VMC thermodynamique permet de ne pas perdre de chaleur tout en renouvelant l’air. Cela garantit un taux d’humidité et une qualité de l’air irréprochable.

Besoin de conseils ou d’une intervention sur la ventilation de votre maison ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Pas de commentaire

Faire un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons