Actualité Métier

Depuis le début du mois de décembre 2019, le monde a les yeux rivés sur la propagation du coronavirus. En France, comme dans beaucoup d’autres pays, les centres médicaux sociaux veillent à prendre les précautions nécessaires pour éviter tout risque de contamination par voie aérienne, et ce même si les modalités de transmission du coronavirus ne sont pas établies à ce jour.

Les enfants passent la majorité de leurs temps dans les écoles ou les crèches. Il est donc primordial que ces espaces garantissent une bonne qualité de l’air intérieur (QAI). Depuis le début de l’année 2018, un nouveau dispositif réglementaire de recueil et de diffusion des données de l’air intérieur a été mis en place dans ces établissements. Les données collectées permettent d’identifier les sources des polluants et ainsi de permettre la mise en place de mesures nécessaires à l’assainissement de l’air intérieur dans les écoles et les crèches.

Dans les locaux industriels et tertiaires, les solutions de climatisation classiques ne sont pas adaptées car elles sont peu efficaces et engendrent une consommation électrique très élevée. Le refroidissement adiabatique est l’une des meilleures solutions pour climatiser de grands volumes, réduire votre facture en électricité et assurer le confort de vos salariés.

À partir du 1er janvier 2021, tous les bâtiments neufs qui auront fait l’objet d’une demande de permis de construire devront se soumettre à la nouvelle RT 2020 (réglementation thermique). Plus contraignante que la RT 2012, la RT 2020 repose sur le fonctionnement des bâtiments à énergie positive (BEPOS) qui ont une consommation énergétique minimale tout en garantissant le confort des occupants.
Mauvais calcul, bricolage du dimanche, installations bancales, système D et expériences en tout genre, cette année a été riche en découvertes ! Retour en image sur le meilleur du pire des interventions surprises de l’année 2019.
Lorsqu’il est question de pollution, nous pensons avant tout à celle causée par le gaz d’échappement des voitures ou par la fumée des usines. Pourtant, cette pollution extérieure serait moins dangereuse que celle contenue dans notre maison, notre bureau, ces espaces clos où nous passons près de 80% de notre journée. L’air intérieur contient une quantité importante de substances polluantes provenant de sources chimiques ou biologiques.
Pour les professionnels de la restauration, la cuisine est le moteur de l’entreprise. La majorité des restaurants sont équipés de hottes qui permettent d’extraire l’air chargé de résidus gras rejeté par la cuisson des aliments. Sans un entretien régulier, la hotte s’encrasse, défaille et comporte des risques sanitaires et matériels.
Vous déménagez et souhaitez en profiter pour choisir de nouveaux appareils électriques et équipements pour votre nouvel intérieur ? Il s’agit d’une bonne initiative, surtout si leur utilisation s’inscrit dans une démarche éco-responsable ! Les lignes ci-dessous vous livrent quelques recommandations pour faire des économies d’énergie grâce à votre système de ventilation et le choix d’une offre d’électricité moins chère afin d’allier éco-responsabilité et économies !
Déclinaison de la VMC simple flux, la VMC gaz permet d’évacuer les produits de combustion d’une chaudière gaz et de renouveler l’air de votre habitation en toute sécurité. Dans les collectivités, chaque logement comprend un appareil gaz raccordé à un conduit d’aération. L’air vicié rejoint le conduit collectif avant d’être évacué par un extracteur électrique installé dans le grenier ou sur le toit de l’immeuble.
Show Buttons
Hide Buttons