Zoom sur la VMC hygroréglable ?

vmc hygroreglable

Zoom sur la VMC hygroréglable ?

Pour garantir un air sain dans votre maison, vous pensez  installer une VMC simple ou double flux. Différents modèles existent, comme par exemple la VMC hygroréglable. Jetons un œil sur ce produit :

Le fonctionnement d’une VMC hygroréglable

L’atout majeur de ce type de VMC est d’avoir des bouches d’aération autonomes et intelligentes. En fonction de l’humidité qui émane de ce que nous cuisinons, de ce que nous respirons,  les bouches d’aspiration s’ouvrent plus ou moins fortement. Le débit d’extraction augmente ou diminue en fonction de votre mode de vie.

Par exemple, si vous prenez votre douche, l’aspiration sera automatiquement plus grande. A contrario, lorsque l’air redevient sec, le clapet se referme et laisse passer suffisamment d’air pour éviter les moisissures.

Contrairement à l’autoréglable, la vmc hygroréglable ne fait pas baisser la température ambiante car elle s’adapte à l’environnement. Ce système permet d’éviter de pousser le chauffage en continu, ce qui aurait pour effet d’augmenter en flèche votre consommation énergétique.

Le fonctionnement est très simple ; un extracteur électrique collecte l’air vicié des pièces humides grâce au réseau de bouches d’aspiration pour envoyer l’air vers l’extérieur. Ce mouvement d’air provoque une dépression qui aspire l’air neuf provenant des bouches disposées au-dessus des fenêtres des pièces de vie. Si les ouvertures sont défaillantes et ne s’ouvrent pas, refaites une petite vérification générale de l’installation de votre vmc dans votre maison ou faites appel à un professionnel de l’entretien de VMC.

Bouches VMC Hygroréglable

Il existe deux types de fonctionnement :

 

La VMC Hygro A (des bouches d’aspiration hygro et des entrées d’air auto)

Les bouches en sortie tiennent compte de l’humidité et celles aux entrées réagissent à la pression de l’air. Moins coûteuse que la VMC double flux, la VMC Hygro A est plus souvent installée dans les logements collectifs en rénovation et les immeubles tertiaires.

La VMC Hygro B (des bouches d’aspiration hygro et des entrées d’air hygro)

Les bouches aux deux extrémités du système sont sensibles à l’humidité, ce qui permet une plus grande précision de régulation. De ce fait, les pertes de chaleur sont d’autant plus faibles. La VMC Hygro B, plus coûteuse que l’Hygro A, se retrouve dans les habitations neuves et en devient la norme.

Les avantages et les inconvénients de la VMC hygroréglable


Les + de la VMC hygroréglable :

  • S’adapte à la « vie du logement »
  • Permet une légère économie d’énergie
  • S’installe facilement
  • Le budget est inférieur à une VMC double flux
  • Possède un seul réseau de gaines
  • L’entretien est semblable à l’autoréglable


Les – de la VMC hygroréglable :

  • Nécessite plus d’attention sur le bon fonctionnement des bouches d’aspiration
  • Plus coûteuse qu’une VMC simple flux autoréglable
  • Plus fragile que des bouches autoréglables, la VMC hydroréglable demande à être manipulée avec précaution.

 

Besoin de conseils ou d’une intervention pour le fonctionnement de la VMC hygroréglable ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

 

Pas de commentaire

Faire un commentaire

Share This