Choisir sa VMC : 3 ou 4 conseils à ne pas rater

Particulier - Installation de VMC

Choisir sa VMC : 3 ou 4 conseils à ne pas rater

Installer une VMC dans votre maison est simple mais requiert une méthode rigoureuse. Vous retrouverez quelques informations pour choisir le type de VMC adapté à votre installation.

Les règles d’installation de VMC

Le texte de référence pour la mise en œuvre d’une VMC individuelle et le DTU 68.3. Il est d’application depuis le 1er septembre 2013 pour les marchés privés.

Le DTU 68.3. reprend des règles essentielles d’installation de VMC :

Rendre bien étanche les réseaux de gaines

Bien que ceci n’est pas une obligation, il est fortement recommandé. Eviter les fuites dans les réseaux devient un enjeu de premier plan. A l’avenir, les réseaux correctement étanches seront valorisés sur les installations de VMC. Ils permettent une garantie sur le ventilateur correctement dimensionné et assurent le bon débit et la bonne consommation.

Installer des gaines isolées

Le système de ventilation est relié par des gaines transportant de l’air froid vers l’extérieur. Il est donc important de correctement isoler le gainage pour que la condensation ne se crée pas.

Le diamètre de la gaine de rejet doit au moins être égal au rejet du caisson

Garder une continuité du diamètre jusqu’à la sortie du caisson au rejet extérieur est obligatoire. Cela évitera au système de ventilation de subir une contre-performance (pertes de charge, augmentation des fuites, …).

La sortie de toiture doit avoir un diamètre d’au moins 160mm

Un des principes essentiels en aéraulique est que plus grand est le diamètre du tube de votre système de ventilation, plus l’air circule lentement. Ce qui entraîne une diminution du bruit à sa sortie.

Le caisson doit être suspendu ou installé sur un élément antivibratile

Les caissons de VMC doivent être installés sur un socle sans lien rigide avec la maison ou suspendus pour éviter la transmission des vibrations. Choisissez bien leur remplacement pour ne pas subir de nuisances sonores. Ainsi, vous respectez la réglementation sur le bruit intérieur et sur celui au voisinage.

Les conseils professionnels pour l’installation de VMC

Bien tendre les gaines

Trouver de l’eau dans les gaines d’une VMC provient de la condensation naturelle. L’air chaud circulant dans les conduits rencontre une masse d’air froid, ce qui au fil du temps, provoque l’accumulation de plusieurs litres d’eau. Des gaines bien tendues permettent d’éviter au maximum la création de poches d’eau.

Positionner son caisson le plus loin possible des chambres

Tout d’abord, il ne faut pas oublier de respecter les distances entre votre caisson de VMC et la sortie de la toiture (3 mètres maximum). Pensez également à votre bien être personnel : éloignez le caisson de votre chambre pour un repos paisible.

Laisser le caisson accessible pour son entretien

Une fois installé, il ne faut pas négliger l’entretien du système complet. Pour cela, il ne faut pas l’enfermer dans un coffrage sans trappe. Ce dernier est primordial pour garantir un air sain dans votre maison. Encore une fois, nous vous livrons nos conseils professionnels pour entretenir votre VMC entre chaque intervention.

Installer un report d’alarme

Cette précaution est là pour garantir votre sécurité. Un report d’alarme vous indiquera si votre VMC est défaillante, vous permettant de contacter un spécialiste pour vérifier et remettre en ordre le système de ventilation.

Installer un détecteur de fumée au-dessus du caisson de VMC

En cas de défaillance, le moteur de votre système de ventilation peut surchauffer et entrainer un départ d’incendie. Pour garantir au maximum la sécurité de votre foyer, un détecteur de fumée vous préviendra en cas de départ de feu.

Installer un extincteur automatique

Comme souligné ci-dessus, de nombreux départs de feu proviennent d’une VMC défaillante. L’installation d’un extincteur automatique est une garantie supplémentaire pour protéger vos biens et votre famille.

Un professionnel garantira une bonne installation de VMC

En conclusion, on constate que l’installation d’une VMC est simple mais son accessibilité moins évidente. Le faire soi-même comporte des risques. Pour une pose dans les règles de l’art, faites appel à un professionnel du réseau France Hygiène Ventilation.

Besoin de conseils ou d’une intervention pour l’entretien ou l’installation de VMC ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Les différents types de vmc selon vos besoins

Chaque système de ventilation ne peut pas convenir à toutes les habitations. Pour cette raison, il est nécessaire de bien s’informer avant de choisir sa VMC pour sa future maison ou pour rénover l’ancienne, car parmi tous ces différents types de VMC il est dur de faire un choix ! 

La VMC simple flux est la ventilation autoréglable la plus courante trouvée chez un particulier ou dans les locaux de petites entreprises. Elle consiste à évacuer l’air « pollué » de vos pièces pour la remplacer par un air dit « neuf ». Tout cet air est renouvelé grâce à un extracteur qui, à travers les bouches, change votre air ambiant.

Les avantages de la simple flux :

  •         Son prix d’achat est faible : entre 300 et 750 €
  •         Son entretien est moins complexe
  •         Elle est peu encombrante
  •         Large gamme de produit

Les inconvénients de la simple flux :

  •         Elle augmente le coût de chauffage ou de climatisation
  •         Elle facilite les courants d’air
  •         L’air froid rentre en hiver et l’air chaud rentre en été (8 à 10%)

Une VMC simple flux est donc conseillée à un particulier dont l’habitation a pas besoin de beaucoup de ventilation.

La VMC Double flux auto réglable

La VMC double flux est moins répandue dans les habitations car elle nécessite une isolation plus performante et un espace plus conséquent pour l’installer.

Les avantages de la double flux :

  •         Elle dispose d’un filtre à pollen
  •         Elle diminue la perte de chaleur
  •         Elle offre une meilleure qualité d’air intérieur

Les inconvénients de la double flux :

  •         Elle est plus encombrante
  •         Son installation est plus complexe : isolation des gaines et disposition d’un lieu isolé pour le caisson
  •         Elle a besoin d’entretien plus régulier (remplacement des filtres)
  •         Le réglage des débits d’air, repris et extrait, est important
  •         Elle est plus coûteuse que la simple flux : 2 500 à 5 000 €

La VMC simple flux hygroréglable :

La VMC hygroréglable intelligente s’adapte de manière autonome en fonction du taux d’humidité présent dans vos pièces. Sa précision est davantage et vous permet de disposer d’un air sain.

Les avantages de l’hygroréglable :

  •         Son entretien est simple
  •         Elle s’adapte au climat de la maison
  •         Elle permet des économies d’énergie
  •         Son coût est inférieur à une double flux
  •         Un seul réseau de gaines est nécessaire
  •         Elle est Autonome

Les inconvénients de l’hygroréglable :

  •         Elle est plus fragile
  •         Son coût est supérieur à une autoréglable : 500 à 1 500 €
  •         Elle demande un entretien plus régulier et une vérification des bouches

La VMC Thermodynamique

Comme son nom le laisse suggérer, la spécificité de sa technologie comble le défaut principal des VMC… la perte de chaleur ! En utilisation les calories de l’air extrait de la maison, elle permet de chauffer ou refroidir une maison en consommant le moins d’énergie possible. Vous souhaitez en savoir plus sur la VMC thermodynamique ?

Les avantages de la thermodynamique :

  •         Elle ne crée pas de courant d’air
  •         Elle permet une forte économie d’énergie
  •         Elle limite la surconsommation de chauffage

Les inconvénients de la thermodynamique :

  •         Elle demande un entretien régulier et attentif
  •         Le besoin en longueur de gaine est important
  •         Elle doit se situer dans local chauffé
  •         Elle est peu développée en France
  •         Elle s’installe uniquement dans les maisons très bien isolées (maisons dites passives)
  •         Son prix est supérieur à tous les autres systèmes : 7 000 à 15 000 €

Besoin de conseils ou d’une intervention sur ces différents types de VMC ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

La VMC extra plate se glisse dans les espaces réduits

Vous le savez, la ventilation dans vos pièces est essentielle, surtout pour les personnes ayant des problèmes respiratoires, de l’asthme ou des allergies (poussières, acariens, …). Si vos locaux ne disposent pas de combles pour installer une VMC simple flux classique, la VMC extra plate est la solution pour vous.

L’installation facilitée

Une VMC autoréglable équipée d’un groupe extra-plat permet de s’adapter aux pièces techniques, aux espaces de faible superficie ou directement dans un faux plafond. Au plafond, sur un mur ou au sol, son installation est simplifiée par des piquages interchangeables et un montage dans toutes les positions.

Le raccordement électrique déporté peut se faire à distance du groupe si la structure de votre bâtiment l’impose. Cela vous offrira un gain de place supplémentaire et facilitera la maintenance et l’entretien de votre système de ventilation.

Le choix d’une VMC extra plate 

En faite, votre décision dépendra avant tout de votre habitations ou des locaux que vous souhaitez ventiler. Si vous ne disposez pas de comble, grâce à sa faible hauteur (15 cm) la VMC extra-plate est idéale pour une installation dans le fond plafond. Sachez qu’il est possible d’installer un système de ventilation autoréglable ou vmc hygroréglable.

Pour résumer, ce type de ventilation mécanique contrôlée (VMC) à toutes les fonctionnalité d’une VMC simple flux classique. La différence se trouve dans sa petite taille et son installation facilitée.

Ses caractéristiques

  • Sa dimension est de 150 x 370 x 380 mm
  • Son poid est autour des 3 kg
  • Son prix tourne entre 300 à 750 €
  • Son caisson PPE est ultra silencieux
  • Son moteur est basse consommation 28 W-Th-C
  • Ce système permet des économies d’énergie
  • L’extra-plat est adaptée aux espaces réduits d’une hauteur de 185 mm
  • Son entretien est facile

Besoin de conseils ou d’une intervention pour l’entretien de votre VMC extra plate ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Pas de commentaire

Faire un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons