VNA, VMR, VMC, hybride, les différents types de ventilation

Entretien de ventilation hybride

VNA, VMR, VMC, hybride, les différents types de ventilation

La ventilation d’une habitation est obligatoire et indispensable pour limiter la pollution de l’air intérieur. Sur le marché de la ventilation, les offres de modèles se multiplient. Entre la VNA, la VMR, la VMC ou la ventilation hybride, il est parfois difficile de choisir le système adapté aux besoins des occupants et aux contraintes techniques du bâtiment.

La ventilation naturelle assistée (VNA)

Qu’est-ce que la ventilation naturelle

Pour comprendre le fonctionnement de la VNA, il faut connaître celui de la ventilation naturelle. Comme son nom l’indique, ce système repose sur des phénomènes naturels : la température et le vent. Avec le chauffage et l’activité humaine, l’air intérieur est généralement plus chaud qu’à l’extérieur. Cet air chaud monte et s’échappe par les bouches d’extraction situées dans les parties hautes des pièces. Il est renouvelé par l’air extérieur qui s’infiltre grâce aux fenêtres et aux portes. Sans vent, ni variations de température, la ventilation naturelle est peu efficace.

Comment fonctionne la ventilation naturelle assistée

Pour prévenir l’arrêt de la ventilation naturelle, il est recommandé d’installer une tourelle d’extraction. Installée sur le toit du bâtiment, elle comprend un ventilateur, trois à cinq supports et un grillage anti-volatile. Grâce aux différents capteurs thermiques, la tourelle d’extraction démarre automatiquement en l’absence de vent ou de variations de température. Le ventilateur crée une dépression sous le capot de manière à forcer la circulation de l’air. C’est ce que nous appelons la VNA ou ventilation naturelle assistée.

La VNA, un système de ventilation hybride

La ventilation naturelle assistée fait partie de la famille des ventilations hybrides. Considérée comme un compromis entre la ventilation naturelle et la ventilation mécanique, la ventilation hybride reste cependant liée aux phénomènes naturels. C’est pourquoi il est indispensable de trouver le réglage correct pour pouvoir économiser de l’énergie tout en assurant un débit d’air recommandé. Il est également important de signaler que la tourelle d’extraction ne filtre pas l’air extérieur et laisse passer toutes les nuisances sonores

La ventilation mécanique répartie (VMR)

Le principe de la ventilation mécanique répartie

La ventilation mécanique répartie (VMR) fonctionne grâce à des entrées d’air situées au-dessus des fenêtres qui aspirent l’air extérieur. L’air vicié est quant à lui chassé par un système d’aérateurs situées dans les pièces humides comme la salle de bain. De manière permanente et continue, l’air neuf circule dans toutes les pièces tandis que l’air vicié est extrait des différentes pièces. La ventilation mécanique répartie repose sur un principe de ventilation générale à basse consommation.

La VMR et la rénovation d’un bâtiment

La VMC requiert la création d’un réseau de gaines pour permettre l’extraction de l’air. Si ce système de ventilation est privilégié pour les constructions neuves, ce n’est pas le cas pour les travaux de rénovation. Pour des raisons techniques, la plupart des bâtiments anciens ne peuvent pas être équipés d’une VMC. L’installation d’une VMR est plus facile : il s’agit de percer des trous dans les murs donnant sur l’extérieur et d’installer le système de ventilation. En rénovation, la VMR est la meilleure solution répondre à la réglementation thermique 2020 (RT 2020).

La ventilation mécanique contrôlée (VMC)

Le fonctionnement de la ventilation mécanique contrôlée

Contrairement à la ventilation hybride et à la VNA, la ventilation mécanique contrôlée ne repose pas sur les phénomènes naturels. Ce dispositif mécanique assure le renouvellement de l’air intérieur en permanence et permet d’évacuer l’humidité des pièces. À simple flux ou à double flux, la VMC comprend un extracteur d’air qui aspire l’air intérieur vicié pour le rejeter à l’extérieur du bâtiment. Elle permet ainsi d’éviter l’apparition de moisissures et de maladies liées à la pollution de l’air intérieur.  

La VMC et la réglementation thermique 2020

L’installation d’une VMC est obligatoire pour tous les logements neufs. Ce dispositif permet de répondre à la réglementation thermique 2020 (RT 2020). Avec la ventilation mécanique contrôlée,  les occupants de l’habitation bénéficient d’un air intérieur sain tout en réduisant la consommation énergétique. Pour s’assurer du bon fonctionnement de la VMC, il est important de nettoyer régulièrement les filtres, les bouches d’extraction et les grilles d’aération. Cet entretien régulier doit être confié à un professionnel.

Besoin d’une intervention pour l’entretien de votre système de ventilation ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Pas de commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés

Show Buttons
Hide Buttons