La ventilation naturelle dans les bâtiments anciens

Nettoyage de ventilation naturelle immeuble collectifs

La ventilation naturelle dans les bâtiments anciens

La ventilation naturelle est très commune aux bâtiments individuels ou collectifs construits avant 1975. Avec l’arrêté du 24 mars 1982 concernant l’aération des logements, ce principe a disparu des constructions neuves pour laisser place à la ventilation mécanique contrôlée. Mais aujourd’hui encore, beaucoup de bâtiments anciens ne sont toujours pas correctement équipés et leur rénovation devra comprendre l’installation d’un système de ventilation adapté.

Qu’est-ce que la ventilation naturelle

Le système de ventilation naturelle comprend la mise en place d’entrées d’air et des sorties d’air (grilles d’aération et des conduits). Cette ventilation est assurée par le vent, par l’écart de température entre l’extérieur et l’intérieur ou encore par des différences de pression ; c’est ce que nous appelons communément le « tirage thermique » ou « effet cheminée ». L’avantage de ce type de ventilation est qu’elle ne demande aucune consommation électrique, peu d’entretien et elle ne provoque pas de nuisances sonores.

Les inconvénients de la ventilation naturelle

Comme la ventilation naturelle dépend des phénomènes naturels, il est impossible de maîtriser le déplacement de l’air. À cela s’ajoute le fait que l’air peut également pénétrer à l’intérieur du bâtiment par des ouvertures parasites comme une fenêtre par exemple. La ventilation naturelle provoque des déperditions de chaleur importantes et elle ne garantit pas la qualité de l’air dans toutes vos pièces. Ce principe ne répond plus aux exigences de la réglementation thermique et elle augmente les risques sanitaires liés à l’air vicié.

La réglementation thermique 2020 et la ventilation naturelle

Une part importante du parc immobilier français renouvelle l’air avec le principe de ventilation naturelle alors que ce système est considéré comme obsolète. Ces bâtiments anciens ne répondent plus aux exigences de la réglementation thermique. Aujourd’hui, tout nouveau projet de construction ou de rénovation doit être équipé d’un système de ventilation adapté aux normes en vigueur. L’installation et l’entretien d’une VMC permet de contrôler et de maîtriser l’air intérieur. Cela limite considérablement les déperditions énergétiques et les risques sanitaires.

L’étude thermique d’un bâtiment ancien

Avant de commencer la rénovation de votre habitation ou de votre entreprise, il est nécessaire d’effectuer une étude thermique RT 2012. Réalisée par un bureau d’étude, elle consiste en un calcul précis permettant de décrire le comportement thermique du bâtiment. L’étude thermique permet de valider votre permis de construire, de répondre aux exigences de la réglementation thermique 2012 et de vous aider dans la rénovation ou l’installation d’un système de ventilation adapté.

Les solutions de ventilation pour les bâtiments anciens

Une fois que l’étude thermique a été réalisée, vous avez pour obligation d’installer un système de ventilation conforme. Les anciens bâtiments ont la particularité de présenter des contraintes techniques auxquelles il faudra s’adapter. Pour chaque cas de figure, il existe une solution efficace. Vous aurez le choix entre la ventilation naturelle assistée (VNA), la ventilation mécanique répartie (VMR) et la ventilation mécanique contrôlée à simple ou double flux (VMC) qui est le système de référence dans un projet de rénovation.

Besoin de conseils ou d’une intervention sur votre ventilation ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Pas de commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés

Show Buttons
Hide Buttons