Panne de VMC : 4 points à surveiller

répartation vmc FHV

Panne de VMC : 4 points à surveiller

La VMC est un dispositif indispensable au bon renouvellement de l’air dans votre habitation ou dans votre entreprise. Composée de différentes parties et en fonctionnement quasiment permanent, la VMC peut couramment tomber en panne. Il existe différents types de dysfonctionnements qu’il faut alors identifier et solutionner avec l’aide d’un professionnel.

Une obstruction de la bouche d’aération

De manière automatique ou manuelle, la bouche d’aération permet de contrôler le flux d’air dans une pièce. Si vous entendez un bruit désagréable, c’est que la bouche d’aération de votre VMC est certainement bouchée. Cet encrassement est dû à l’accumulation de poussière. Seul un entretien régulier permet de prévenir efficacement la panne de votre VMC.

Une accumulation d’humidité dans les gaines

Les gaines permettent de relier les bouches d’entrée d’air, le caisson d’extraction et les bouches d’insufflation. Une forte condensation et une accumulation d’eau peuvent être à l’origine du déchirement des gaines de votre VMC. Pour prévenir ce problème, mieux vaut opter pour des gaines isolées. Plus chères que les classiques, elles sont aussi plus résistantes et plus sûres.

Une faille dans le système électrique

Dans le cas où le moteur de la VMC ne fonctionne plus alors que le courant est branché, alors il y a probablement une panne électrique. Si les fusibles de votre tableau électrique n’ont pas sauté, c’est que le problème provient directement de la VMC. Pour vérifier cette théorie, il vous faut faire appel aux services d’un professionnel qui effectuera un test électrique.

Une VMC vétuste

Si votre VMC n’insuffle plus d’air ou si les pannes se succèdent, alors il se peut que votre VMC soit vétuste. Une VMC qui a fonctionné à plein régime pendant plusieurs années, se fatigue et finit par ne pas renouveler correctement l’air ambiant. Il est donc important de remplacer votre VMC par une nouvelle. Cette intervention doit être effectuée par un professionnel.

Les risques liés à une VMC en mauvais état

Une VMC mal entretenue est une VMC qui ne peut pas renouveler correctement l’air d’une habitation ou d’une entreprise. Un air vicié ou encore une humidité stagnante peuvent nuire à la santé des personnes présentes dans votre maison ou dans vos locaux. C’est pourquoi, il est impératif de respecter quelques gestes simples pour entretenir régulièrement votre VMC et éviter les pannes courantes.

Comment éviter une panne de VMC

Pour que votre VMC ne tombe pas en panne et pour qu’elle puisse renouveler l’air de façon efficace, il est important de l’entretenir régulièrement. Il est recommandé de nettoyer les entrées d’air et les bouches d’extractions tous les trois mois. Pour les gaines et le ventilateur, un bon nettoyage tous les 6 mois est suffisant. Ces quelques gestes simples permettront de prolonger la durée de vie de votre VMC. Enfin, n’oubliez pas de faire appel à un professionnel pour effectuer l’examen complet de votre VMC tous les 2 ans.

Besoin de diagnostic ou de réparation sur votre système de ventilation ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Entretien de VMC et incendie : FHV vous sensibilise.

Saviez-vous que l’électroménager et la VMC sont les deux premières causes d’incendie domestique en France ?
L’entretien régulier de cette dernière n’est pas encore un réflexe pour chacun, mais il suffit d’une fois pour se faire une belle frayeur. Notre franchisé, vous fait une piqûre de rappel.

Un danger insidieux, l’incendie provoqué par une VMC

Son léger ronflement fait partie du quotidien, on ne la remarque presque plus, pourtant, il ne faut pas oublier que, justement, votre VMC tourne en permanence : à longueur de journée, elle aspire de l’humidité, des particules de graisse, de la poussière … Et comme tout matériel, elle s’use, s’encrasse, au fil du temps.
Alors quand le moteur commence à surchauffer, les poussières s’enflamment, les particules présentes dans les gaines favorisent la propagation. Si vous n’avez pas placé judicieusement un détecteur de fumée à l’entrée de vos combles, c’est vite la catastrophe.

Un entretien de VMC rigoureux

Chez FHV, nous vous conseillons, à l’acquisition d’un nouveau logement, de procéder à l’entretien des gaines et du moteur deux années de suite. Cette astuce permettra de définir, dès la deuxième année, la fréquence de nettoyage adaptée à votre logement et à votre mode de vie. Sinon, il est conseillé de le faire tous les ans pour le moteur et tous les 3 ans pour les gaines.
Selon la VMC que vous possédez, votre spécialiste d’entretien de VMC procédera aux mêmes actions, il faudra simplement prévoir plus de temps pour les VMC les plus complexes avec plusieurs sorties.
Du côté des consommables, sur une VMC double flux, nous préconisons un remplacement des filtres tous les ans.

Bons réflexes à adopter avec sa VMC, incendie évité !

Pour savoir anticiper, France Hygiène Ventilation, vous donne les signaux d’alertes :
– Votre VMC émet un bruit inhabituel ?
– Elle fait plus de bruit qu’à son habitude ?
– Vous constatez l’apparition de tâches de moisissures et d’humidité ?

Prenez rapidement rendez-vous avec votre spécialiste de l’entretien de VMC,
ou trouvez l’agence FHV d’entretien de ventilation la plus proche de chez vous !

Pas de commentaire

Faire un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons