Comment entretenir et remplacer le moteur de votre VMC ?

moteur de vmc

Comment entretenir et remplacer le moteur de votre VMC ?

La durée de vie d’une ventilation mécanique contrôlée peut aller au-delà des 20 ans si l’équipement est bien entretenu. Voici comment procéder pour bien entretenir votre VMC afin d’en allonger la durée d’utilisation. Découvrez également quand et comment remplacer le moteur de ce dispositif.

 

À propos de l’entretien du moteur d’une VMC

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) contribue au confort et à l’hygiène de vie des occupants d’un bâtiment. Ce dispositif permet le renouvellement de l’air intérieur. Le moteur d’une VMC, quel que soient le modèle et la marque, est placé en grande majorité dans les combles. Il se trouve dans un groupe d’extraction à l’apparence d’un caisson. En appartement, celui-ci sera contenu dans une sorte de caisson compact qui peut être rangé dans un placard, si votre résidence n’est pas sur un système de ventilation collectif.

L’entretien d’un moteur d’une VMC simple flux doit se faire au moins une fois tous les 3 ans. Commencez par le démontage des bouches d’aération. Il convient les nettoyer avec de l’eau chaude. Après, il faut bien aspirer les poussières dans les entrées d’air et dans l’intérieur des gaines. Pour finir, il faudra démonter le moteur afin de nettoyer tous les éléments.La procédure s’effectue toujours avec le dispositif éteint, donc il faut couper le courant.

En fonction de la marque, une ventilation mécanique double flux peut comporter plus d’un moteur. L’entretien du moteur d’une VMC double flux implique toujours de démonter le caisson accueillant celui-ci. Le nettoyage consiste à enlever l’excès de graisse et les poussières qui s’accumulent dans la structure. Ajoutez également le remplacement des filtres à faire annuellement.

 

Quand et comment remplacer le moteur de votre ventilation mécanique contrôlée ?

La nuisance sonore peut poser problème avec certains dispositifs de ventilation mécanique. La recherche d’un moteur de VMC silencieux oriente ainsi votre choix vers le modèle hygroréglable. Un modèle simple flux de ce type est capable de moduler les débits d’air en fonction du taux d’humidité. En d’autres termes, il régule sa puissance d’aspiration selon l’humidité présente dans l’air. Ce système s’avère donc plus performant qu’une VMC autoréglable.

Sachez que vous n’avez pas besoin d’investir une grande somme pour remplacer une VMC autoréglable par une autre hygroréglable. Le seul investissement à faire consiste à remplacer le moteur. Et comme ces modèles partagent presque un même fonctionnement, le changement sera facilité. Pensez aussi à remplacer les bouches d’extraction en plus du remplacement du moteur d’une VMC. Quant aux gaines, elles peuvent être réinstallées sur le système à condition d’être en bon état.

Sachez en outre qu’un entretien régulier permet de prolonger la durée de vie de votre VMC. Si le dispositif est nettoyé correctement à bonne fréquence, l’appareil peut fonctionner jusqu’à 20 ans, voire plus. Bien entendu, la performance de ce type d’appareil dépend aussi de la marque.

Pour le prix du moteur d’une VMC, celui-ci dépend du fait que vous achetez un moteur neuf ou d’occasion. Qu’il s’agisse de l’installation ou de l’entretien, il convient de solliciter un expert en la matière pour remplacer le moteur de votre appareil. Ce genre d’intervention demeure assez technique et n’autorise pas la moindre erreur.

Pas de commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés

Show Buttons
Hide Buttons