VMC mal entretenue : les risques en chiffres

VMC mal entretenue risque en chiffre

VMC mal entretenue : les risques en chiffres

Avant, la mode était à la ventilation naturelle et ce n’est qu’au milieu des années 70 que la VMC ou ventilation mécanique contrôlée fait son apparition dans les logements neufs. Depuis 1982, la ventilation est une obligation légale pour tous les logements neufs, individuels et collectifs. Mais sans un entretien régulier, la VMC peut devenir un facteur de risques sanitaires et financiers. Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le coût annuel des effets d’une mauvaise qualité de l’air est estimé entre 12 et 38 milliards d’euros.

Apparition de moisissures et maladies respiratoires

Lorsque vous utilisez votre cuisine ou votre salle de bain, l’air de la pièce se charge en humidité. Sans une bonne ventilation, cette humidité reste et provoque l’apparition de champignons et de moisissures qui sont responsables de réactions allergiques et asthmatiques. Les personnes sensibles comme les seniors risquent de développer des rhumatismes. Une toux chronique provoquée par cette humidité peut également nuire au bon développement des jeunes enfants. Entre 2003 et 2005, l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur (OQAI) mène une campagne de mesure. Parmi les 567 logements étudiés, 37% présentent des moisissures.

Air vicié et intoxication au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est connu comme étant un gaz néfaste pour votre santé. Dans une pièce de bureau ou de maison, son taux augmente avec l’utilisation d’appareils comme le chauffage et les chauffe-eaux. N’oublions pas que la consommation de tabac participe également à cette augmentation. Sans une ventilation efficace, vous courrez le dangereux risque d’avoir une intoxication au monoxyde de carbone. Chaque année en France, ce sont près de 4000 personnes intoxiquées au monoxyde de carbone et 100 personnes décédées des suites de cette intoxication.

Court-circuit électrique et risque d’incendie domestique

Une VMC mal entretenue est une VMC qui se charge de graisses et de poussières. Dans le meilleur des cas, ces matières abîment le moteur qui se met alors à faire beaucoup de bruit et donne l’alerte d’un dysfonctionnement à venir. Dans le pire des cas, l’amas de poussières et de graisses provoque un court-circuit électrique qui déclenche un incendie domestique. Comme les tuyaux d’extraction communiquent entre toutes les pièces d’une maison ou d’une entreprise, le feu peut se propager très rapidement avant l’intervention des pompiers. Chaque année, près de 1400 incendies se déclarent dans les foyers français et un incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse.

Mauvais entretien et augmentation de la facture d’électricité

L’un des avantages lié à l’installation d’une VMC est la réduction de la consommation électrique. On estime que la VMC double flux permet de réaliser près de 25% d’économie sur une facture de chauffage, et 15% pour la VMC simple flux. Si votre VMC est mal entretenue alors cet avantage risque de disparaître et votre facture d’électricité va progressivement augmenter. Sans un entretien régulier, la VMC est un risque pour votre santé et celles de vos proches ou de vos salariés, mais aussi pour votre porte-monnaie.

Besoin de conseils ou d’une intervention pour votre VMC ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Pas de commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés

Show Buttons
Hide Buttons