Nettoyage des hottes en milieu propre : laboratoires médicaux et ateliers d’encollage

Entretien hotte de laboratoire Sorbonne

Nettoyage des hottes en milieu propre : laboratoires médicaux et ateliers d’encollage

L’entretien et le nettoyage de Sorbonne (hotte de laboratoire) des opérations techniques qui doivent être réalisées par une société spécialisée. Pour limiter les risques d’un mauvais entretien, ces travaux ne peuvent être réalisés par une simple société de nettoyage industriel classique.

Les caractéristiques d’une Sorbonne

Les laboratoires sont des locaux de travail à pollution spécifique. La hotte classique et la Sorbonne sont des moyens de protection largement installés dans ces établissements. Ces deux installations n’offrent pas le même degré de protection et pourtant, elles sont  souvent confondues.

La différence de la Sorbonne avec une hotte “classique”

Cette installation a pour vocation de protéger les utilisateurs contre les risques chimiques des produits manipulés. D’une part, le risque d’inhalation des polluants (fumées, gaz, poussières nocives, vapeurs) est présent et peu affecter la santé des laborantins. D’autre part, la Sorbonne protège contre les éclaboussures et les bris de verre lors de réaction explosives.

Contrairement à une hotte de cuisine, la Sorbonne est délimitée par deux parois latérales et une paroi mobile à l’avant. Les laborantins adaptent l’ouverture manuellement en fonction de la nature de leurs opérations.

Les composants de la Sorbonne

En plus de ces parois, la Sorbonne se compose :

  • De conduits où transite l’air pollué vers l’extérieur du laboratoire ;
  • D’un ventilateur qui extrait les vapeurs ;
  • D’un plan de travail (avec éventuellement des rebords ou un bac de rétention).

La vitesse frontale de l’écoulement d’air doit être constante.

Le nettoyage complet d’une hotte de laboratoire

Depuis le décret du 20 février 1992, les laboratoires doivent disposer d’un plan de prévention.  Ce décret vise à améliorer la sécurité du personnel ainsi que, les produits élaborés.

Le rôle de la Sorbonne est d’évacuer les vapeurs des diverses préparations pour améliorer la qualité de l’air intérieur. L’air intérieur des laboratoires contient des particules toxiques. Celles-ci sont traitées par la filtration et rejetées vers l’extérieur. Au fil du temps, des dépôts toxiques restent sur les parois et se logent dans les filtres. Sans entretien, la performance diminue et les risques sécuritaires et sanitaires augment.

L’entretien de la hotte par des spécialistes

Dans les laboratoires, les employés manipulent des produits représentant un danger pour la santé et pour l’environnement. L’entretien des installations nécessite donc, une mise en place de précautions. De plus, pour respecter les normes, des compétences techniques sont à respecter pour nettoyer une Sorbonne.

Il est conseillé aux utilisateurs du laboratoire d’entretenir régulièrement l’installation. Cependant, compte tenu du besoin de savoir-faire technique pour un entretien complet, l’intervention de professionnels qualifiés est indispensable. Il est plus sûr de confier ce travail à une entreprise spécialisée dans ce type d’installation comme France Hygiène Ventilation et vous assurer un nettoyage complet.

Les points de contrôle :

  • Débit d’air extrait
  • Confinement et robustesse du confinement
  • Aéraulique de l’environnement de travail

Après notre passage, votre hotte sera propre et fonctionnera efficacement. Vous constaterez le travail effectué dans un rapport complet et transparent.

Besoin de conseils ou d’une intervention pour le nettoyage de vos hottes de laboratoire ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Installation d’une hotte dynamique pour un atelier d’encollage à Toulouse

L’agence France Hygiène Ventilation de Toulouse est intervenue pour poser une hotte aspirante dans un atelier d’encollage. Sur ce type de poste de travail, l’extraction des polluants a besoin de ventilation afin d’assainir l’air ambiant.

Une hotte dynamique pour évacuer l’air pollué

Dans un poste d’encollage, des vapeurs de solvants sont présentes. Conformément au Code du Travail (principes généraux de prévention des risques), il faut privilégier les mesures de protection collective par rapport aux mesures de protection individuelle. En d’autres termes, pour la santé des opérateurs, il est nécessaire de ventiler correctement les pièces concernées pour évacuer l’air pollué.

L’analyse qualitative et le besoin de ventilation

En amont, avant d’installer le système d’extraction, un état des lieux s’impose. Une analyse qualitative d’exposition est donc effectuée sur le poste d’encollage.

Différentes informations ont besoin d’être collectées. Par exemple, la disposition actuelle des installations, les opérations et les procédés effectués, la durée et la fréquence d’exposition des employés ou encore la nature des produits utilisés.

Dans ce type de processus, pour la protection collective, il faut allouer un local spécifiquement dédié au poste d’encollage. Le système de ventilation va capter les polluants à la source et ainsi assainir l’air le plus efficacement possible.

Le captage des polluants à la source

Schéma captage d'une hotte aspirante

Capter les polluants à la source permet d’éviter leur diffusion dans l’atmosphère du local de travail. De cette manière les flux de polluants sont canalisés vers l’installation de ventilation. Cette procédure va réduire le débit nécessaire pour extraire les polluants.

Pour poser le système d’extraction, il faut penser au mouvement naturel des polluants, avec des vitesses d’air suffisantes et bien réparties (diffusion verticale). Il faut bien sûr installer une entrée d’air de compensation dans le local pour le bon fonctionnement de la ventilation.

Les principes pour une aspiration à la source :

  • Envelopper au maximum la zone de production
  • Capter au plus près de la zone d’émission
  • Placer le dispositif de manière à ne pas avoir l’opérateur entre la source d’émission et celui-ci
  • Utiliser le mouvement naturel des polluants
  • Induire une vitesse d’air suffisante
  • Répartir uniformément les débits sur la zone de captage
  • Compenser les sorties d’air par des entrées équivalentes
  • Rejeter l’air pollué en dehors des zones d’entrée d’air neuf

La pose d’une hotte dynamique par l’agence FHV de Toulouse

Pour ce chantier, Monsieur F. SEIGNEZ, responsable de l’agence France Hygiène Ventilation de Toulouse a mobilisé une équipe de 3 techniciens pendant une journée.

À la suite de l’étude faite en amont, une hotte dynamique de 2,5*1,5*0,40 mètres a été installée pour ventiler correctement le local. Le système d’extraction a un débit de 3000 m3/h.

Installation hotte dynamique schéma

L’installation comprenait la pose de la hotte en elle-même mais également, celle de conduits métalliques rigides et une grille à volet en façade. Pour compléter l’installation, deux grilles de compensation ont été installé sur les portes du local. Pour finir, le variateur de vitesse a été réglé au débit maximum lors de l’encollage et du séchage et en petite vitesse le reste du temps (économie d’énergie et confort acoustique).

L’entretien de la hotte aspirante est nécessaire

Pour conclure, les installations de protection collective doivent être conçue de façon à permettre un entretien aisé et à faciliter les interventions (mesures, maintenance et réparation). Il est évident qu’un entretien régulier est à effectuer sur la le système d’extraction. Cela permettra de prolonger la durée de vie du matériel et de préserver la santé des opérateurs travaillant sur ce poste.

Besoin de conseils ou d’une intervention pour l’entretien de votre hotte aspirante ?

Contactez l’agence France Hygiène Ventilation de Toulouse !

Pas de commentaire

Faire un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons