Le traitement de l’air dans le milieu hospitalier

traitement de l'air hopital France Hygiène Ventilation

Le traitement de l’air dans le milieu hospitalier

Depuis le début du mois de décembre 2019, le monde a les yeux rivés sur la propagation du coronavirus. En France, comme dans beaucoup d’autres pays, les centres médicaux sociaux veillent à prendre les précautions nécessaires pour éviter tout risque de contamination par voie aérienne, et ce même si les modalités de transmission du coronavirus ne sont pas établies à ce jour.

L’importance de la qualité de l’air intérieur en milieu hospitalier

Le milieu médico-social regroupe les hôpitaux, les cliniques et les établissements de santé comme les maisons de retraite ou les cabinets dentaires. Dans ces établissements accueillant un public fragile, la qualité de l’air est un enjeu crucial. L’air qui circule entre les salles de consultation, les blocs opératoires ou encore les laboratoires doivent être le plus propre possible. La bonne qualité de l’air garantit l’application optimale des soins apportés aux patients et aux résidents. Si la qualité de l’air est essentielle à la bonne santé des patients, elle l’est également pour les professionnels et les visiteurs.

Les sources de pollution de l’air intérieur en milieu hospitalier

Les services hospitaliers n’échappent pas à la contamination de l’air intérieur. Comme tout bâtiment clos, il existe un risque d’exposition aux composés organiques volatiles (COV) et autres particules fines. Il est donc important d’identifier et de traiter les principales sources émettrices de polluants de l’air intérieur. Matériaux de construction, peintures, mobiliers, produits nettoyants ou désinfectants sont autant de sources potentiellement polluantes et présentes dans tout type d’établissement. Dans un hôpital, le risque de pollution de l’air est plus important car les patients atteints de diverses infections sont susceptibles de libérer des particules contagieuses.

Comment améliorer la qualité de l’air intérieur dans les centres médicaux sociaux

Les systèmes de ventilation et d’aération

Pour assurer une bonne qualité de l’air intérieur, il est nécessaire que les établissements de santé soient équipés d’un système de ventilation et d’aération. Il s’agit d’apporter de l’air frais en continu tout en évacuant l’air vicié. La circulation et le renouvellement de l’air permettent d’évacuer les polluants de l’air situés à l’intérieur du bâtiment.

Les systèmes de filtration

Pour prévenir tout risque de contamination, de plus en plus d’établissements de santé s’équipent de filtres pour purifier l’air. Ces systèmes de filtration permettent de réduire les risques d’infection bactérienne et de protéger les équipements médicaux contre la contamination.

L’entretien régulier des systèmes de ventilation, d’aération et de filtration

Pour assurer le bon fonctionnement des systèmes de ventilation, d’aération et de filtration présents dans les centres hospitaliers, il est primordial de suivre le plan de maintenance proposé par l’installateur et de respecter les normes en vigueur. De manière régulière, un professionnel doit intervenir pour nettoyer et tester les différents systèmes.

Les matériaux et produits utilisés

Les produits nettoyants et désinfectants ainsi que les matériaux de construction et de décoration constituent des sources potentielles de polluants de l’air intérieur. Une fois identifiée, chaque source doit être substituée par une alternative moins néfaste pour la santé des personnes circulant à l’intérieur du bâtiment en question.

Besoin de conseils ou d’une intervention pour le diagnostic de votre air intérieur (QAI) ?

Retrouvez votre agence France Hygiène Ventilation la plus proche de chez vous !

Pas de commentaire

Faire un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons