Les dernières actualités de France Hygiene Ventilation

La VMC est un dispositif indispensable au bon renouvellement de l’air dans votre habitation ou dans votre entreprise. Composée de différentes parties et en fonctionnement quasiment permanent, la VMC peut couramment tomber en panne. Il existe différents types de dysfonctionnements qu’il faut alors identifier et solutionner avec l’aide d’un professionnel.

Déclinaison de la VMC simple flux, la VMC gaz permet d’évacuer les produits de combustion d’une chaudière gaz et de renouveler l’air de votre habitation en toute sécurité. Dans les collectivités, chaque logement comprend un appareil gaz raccordé à un conduit d’aération. L’air vicié rejoint le conduit collectif avant d’être évacué par un extracteur électrique installé dans le grenier ou sur le toit de l’immeuble.

Avant, la mode était à la ventilation naturelle et ce n’est qu’au milieu des années 70 que la VMC ou ventilation mécanique contrôlée fait son apparition dans les logements neufs. Depuis 1982, la ventilation est une obligation légale pour tous les logements neufs, individuels et collectifs. Mais sans un entretien régulier, la VMC peut devenir un facteur de risques sanitaires et financiers. Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le coût annuel des effets d’une mauvaise qualité de l’air est estimé entre 12 et 38 milliards d’euros.

Depuis l’arrêté du 24 mars et du 28 octobre 1983, l’installation d’un système de ventilation est obligatoire pour les logements collectifs ou individuels (postérieurs à 1982). Cette loi s’applique aussi pour son entretien, au minimum une fois par an par un professionnel. Entre les passages du professionnel, vous pouvez tout de même agir pour préserver votre système et fournir une ventilation de qualité à vos clients et collaborateurs.

Show Buttons
Hide Buttons